200 poèmes pour Ramata

0
83

Il y a quelques mois une petite fille albinos, venait d’être assassinée dans la ville de Fana. A l’initiative d’Aicha Diarra, le recueil de poésie: 200 poèmes pour Ramata est lancé. L’ouvrage collectif est une initiative inspirée de l’assassinat de Ramata Diarra, fillette albinos de 5 ans, enlevée et arrachée des bras de sa mère dans la nuit du 13 Mai à Fana.

Il est destiné à susciter l’indignation, la révolte et la mobilisation afin de lutter contre cette pratique inhumaine, dégradante, avilissante, qui a coûté la vie à un nombre incalculable de nourrissons, d’enfants, d’adolescents(es) de femmes et d’hommes au motif qu’ils sont nés albinos.

Le livre parait très bientôt, fin septembre début octobre.

L’ouvrage collectif est une initiative inspirée de l’assassinat de Ramata Diarra,
fillette albinos martyre de Fana et vise la mobilisation afin de lutter contre cette
pratique inhumaine qui a couté la vie à un nombre incalculable de nourrissons,
d’enfants, d’adolescents(es) de femmes et d’hommes au motif qu’ils sont
albinos.
10 pays ont repondu à l’appel à texte dont le l’Algérie, le Gabon, le Mali, Sénégal, France, Etats-Unis, Niger, Congo, Maroc et la Côte-d’Ivoire.
DDS
PARTAGER
Article précédentMadou Sidiki Diabaté: La Kora dans la peau
Article suivantEntretien exclusif : Anicet Kabyrou Dena
MaliCulture est une jeune et nouvelle initiative de Dia Djélimady SACKO, Femme de Lettres, de Culture, Chargée de communication et Ex-professeur de Lettres, consultante en édition. Entreprenante et passionnée de Médias et de Culture, la franco-malienne travaille pour faire de Mali Culture la référence médiatique en matière de vulgarisation des expressions culturelles au Mali. Avec sa petite équipe de stagiaire, qu’elle veut voir grandir, elle entend accompagner les entreprises culturelles dans la diffusion et la valorisation de la culture malienne. Dia est diplômée d’un Master2 de Lettres Recherche et de Science de l’Éducation de l’Université de Toulouse.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here