Aly Farka le Désert Blues-Man

0
523
aly farka
aly farka

Découvert au public dans les années 80, l’ex technicien de l’Office de Radio Télévision du Mali, Ali Farka Touré se trouve à la musique malienne ce qu’est Jacque Brel à la musique française. Poétique son blues est trempé d’une bonne dose de vent chaud, une note lancinante invoquant une promenade le long des dunes.

Aly s’impose dans le paysage musical malien comme la voix douce des dunes chaudes du Mali puis à la word-musique où il devient un digne représentant de la musique malienne à travers le monde.

L’enfant de Nianfounk, ville située en région de Tombouctou est au delà de tout un grand maître du sol-majeur, Maître do pour Samba Touré, re pour Afel Bocoum. Les deux dans sa tradition sont aujourd’hui avec son Fils Vieux Farka Touré les dignes héritiers du Blues songhoi.

Ali Ibrahim Touré alias Farka naît en 1939 dans le village de Kanau près du fleuve Niger au Mali, il meurt un 7 mars 20.

Avant de venir à la guitare Aly jouait du Hirdi, cette harpe monocorde appelé chez les bambara Sokou (queue de cheval). Aly manque à la musique malienne mais son riche répertoire continue d’enrichir la musique malienne d’expression contemporaine.

Aly en cinq titres

Hawa dolo

Dofana

Diaraby

Soukoro

Jungou

PARTAGER
Article précédentFally Ipupa rend Bamako « Tokoos » !
Article suivantFestival-Dibi à Bamako : comme un air d’été le temps d’un week-end
MaliCulture est une jeune et nouvelle initiative de Dia Djélimady SACKO, Femme de Lettres, de Culture, Chargée de communication et Ex-professeur de Lettres, consultante en édition. Entreprenante et passionnée de Médias et de Culture, la franco-malienne travaille pour faire de Mali Culture la référence médiatique en matière de vulgarisation des expressions culturelles au Mali. Avec sa petite équipe de stagiaire, qu’elle veut voir grandir, elle entend accompagner les entreprises culturelles dans la diffusion et la valorisation de la culture malienne. Dia est diplômée d’un Master2 de Lettres Recherche et de Science de l’Éducation de l’Université de Toulouse.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here