Première édition Festival BAM

Plusieurs artistes danseurs, cinéaste, réalisateurs et autres artistes de disciplines artistiques sont invités à ce festival, premier du genre, parmi lesquels, Adam Sidibé du...

Quand la littérature est engagement : l’Association la Voix du Mali...

C’est la salle de conférence de la Mairie qui a servi de cadre à cette cérémonie, elle a réuni autour de l’auteure Aïcha Diarra...

Et si on parlait de Sanakunya : le cousinage à plaisanterie

Le sanankuya n’est tout autre que le pacte régulateur de la société, le désamorceur de toute tension entre les co-existants de la même communauté. Les principes de paix et d’Aujourd’hui encore le Sanankunya existe au Mali et continue de faciliter la vie en communauté.

Elle s’appelait Ramata Diarra

Une cérémonie de lancement du livre est prévue à Fana, le 24 novembre 2018 à partir de 9h30. Le recueil sera disponible partout dans le monde. Mali Culture a pris part à l’initiale avec deux poèmes de sa fondatrice et est partenaire média de cet ouvrage, bien sûr partage la douleur de la famille de la fine fleur.

Sira Bintsi: une star est née

La jeune malienne vivant en France, Sira Traoré alias Sira Bintsi s'est produite dans la grande salle du Magic Babemba de Bamako ce vendredi 28 octobre à 23 h. Une salle bondée en un rien temps où les derniers arrivants peinaient à se frayer un chemin. Salle comble le Babemba refusa du monde.

Les manuscrits de Tombouctou : l’histoire écrite de l’Afrique, Abdoul Salam...

En 2012, lorsque le Nord du Mali tombe entre les mains des Djihadistes, le patrimoine intellectuel de la toute première université africaine du Sud...

In mémoriam : Gaoussou Diawara : Un gourou en 3D !...

Le Mali a inhumé hier, jeudi 13 septembre 2018, un de ses fils parmi les plus méritants. A 78 ans Gaoussou Diawara quitte la scène au propre et au figuré. Sa vie à lui eut des hauts et des bas comme toute vie. Elle connut ses années d’intense production et de contagieuse incubation. Mais, elle eut aussi ses phases-plateau, d’espoir de moissons surtout lorsque comme lui, on a si abondamment semé.

Exclusivité: dialogue avec Felwine Sarr à Bamako

Nous pouvons réinventer notre histoire, et l’utopie, l’Atopos c’est le lieu qui n’est pas encore là, que nous pouvons faire advenir sur le plan de l’imaginaire, si on agit pour le faire advenir, en gros c’est ça l’idée d’Afrotopia. Il s’agit de ré-ouvrir les futurs, de les ouvrir plus larges d’un point de vue conceptuelle et d’expliquer le vivre ensemble, ce qu’est vivre ensemble.

Entretien exclusif : Anicet Kabyrou Dena

« La majeur partie des Bwas ne connaissent plus Hambe. Il y a une perdition énorme de nos traditions. »

200 poèmes pour Ramata

Il y a quelques mois une petite fille albinos, venait d'être assassinée dans la ville de Fana. A l'initiative d'Aicha Diarra, le recueil de...