Djon bê sini don ? Alima Togola en scène

0
169
Le vendredi 20 avril 2018 à l’espace culturel Blonba de Bamako Alima Togola Djon bê sini don est une One woman show écrite et mise en scène par Michel Beretti. La jeune femme vient à cette expression artistique par le cinéma où elle fait des apparitions dans la série malienne Les trois caïmans et la pièce de théâtre Les marguerites ne poussent pas dans le désert d’Ibrahim Konaré.
Alima apparaît seule sur scène, le principe même du registre. Le Mali n’a pas l’habitude de produire des spectacles solo d’humoriste. Celui-ci est hybride, à cheval entre deux genres, monologue et spectacle d’humour ; où plusieurs situations se trouvent jouées. La jeune femme incarne plusieurs personnages. De l’amie « à la future ex-belle mère » passant par la mère. Des figures dont les traits passent sous le regard critique de l’actrice pour une lecture de la société à laquelle appartient la comédienne.
Le spectacle d’Alima se livre brut sans concession et sans filtre, de claque le couple en prend, la différence en toile de fond mène l’intégralité de son jeu. Celle qui fait « une overdose des maux de l’Afrique » passe au peigne fin l’immigration à travers un personnage central de technicienne de surface sans papier, dans un aller et venu dans les relations interpersonnelles. Une vérité sans filtre parfois gênant pour qui ne connaît pas l’histoire de l’actrice. En effet la pièce est écrite et mise en scène par son mari Michel Beretti. Un miroir placé sur leur couple, mixte, une différence culturelle perceptible à l’œil.
Du reste la show woman est enceinte sur scène, l’enfant devra porter sa double appartenance culturelle. Elle se pose la question de l’enfant qui naîtra, du point de vue du regard parental. Le père qui affirme que son enfant sera métis et noir et la mère qui se demande si elle pourrait dire de son enfant métis et blanc.
Le spectacle d’Alima atypique et frais trouve sa place dans un paysage désert en One man show au Mali, surtout de qualité. Toutes nos félicitations à la jeune actrice pour la maîtrise de son spectacle.
Dia Djélimady Sacko
@DiaSporactive
PARTAGER
Article précédentYambo OUOLOGUEM : Les confessions de mon père spirituel
Article suivantCiwara : un mythe Bambara qui récompense les braves
MaliCulture est une jeune et nouvelle initiative de Dia Djélimady SACKO, Femme de Lettres, de Culture, Chargée de communication et Ex-professeur de Lettres, consultante en édition. Entreprenante et passionnée de Médias et de Culture, la franco-malienne travaille pour faire de Mali Culture la référence médiatique en matière de vulgarisation des expressions culturelles au Mali. Avec sa petite équipe de stagiaire, qu’elle veut voir grandir, elle entend accompagner les entreprises culturelles dans la diffusion et la valorisation de la culture malienne. Dia est diplômée d’un Master2 de Lettres Recherche et de Science de l’Éducation de l’Université de Toulouse.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here