La nuit du mandé, première édition

L'entreprise Zabaan Olding dans le cadre de la diversification de ses activités en vue de rehausser l’entreprenariat jeune au Mali tout en précisant son intérêt capital pour la culture malienne a initié une soirée culturelle dénommée La NUIT DU MANDE avec pour objectif la valorisation des produits agricoles locaux du Mali, sous le parrainage de M. Boubacar Togola président de la chambre de l'agriculture du Mali et de Mme N'Diaye Ramatoulaye Diallo ministre de la culture. La soirée à fait le lien entre les différents jeunes évoluant dans le secteur de l'industrie agricole.

0
68

On ne peut parler de culture sans évoquer le mot patrimoine. On ne se saurait parler du Mandé et omettre le père fondateur de cet héritage commun. C’est dans cette optique que les évènements ont débuté dans l’après midi du samedi par une projection film en bande dessinée de l’histoire de Soundjata Keïta grand empereur de l’empire du Mandé à l’institut français du Mali à partir de 14h. Cette projection fut à l’adresse des enfants qui représentent l’avenir car tout homme doit connaître son appartenance sociale  en vue de connaitre son devoir citoyen et de bien préserver l’héritage que lui a laissé ses parents afin de le véhiculer à son tour.

La soirée à débuter par le discours d’ouverture de Aïssata Diackité PDG de zabaan Olding qui a invité la jeunesse a œuvrer d’avantage dans l’entrepreneuriat et la transformation, et l’industrialisation des produits agricoles locaux.

L’ensemble instrumental, le ballet national et le théâtre national ont représenté sous la direction de kardjigué Laïco Traoré figure emblématique de la culture malienne l’histoire du Mandé, de la genèse à Mansa Moussa tout en interprétant les temps forts de cette histoire comme la marche de l’enfant prodige, j’en passe et tout ceci avec des chants et un jeu instrumental merveilleux propre à la culture malienne.

Des grandes figures de la musique tel que Oumou Sangaré la diva de  Wassolon qui a lancé après sa prestation un appel vibrant de paix et construction citoyenne à la population malienne ainsi Mah Kouyaté N°1 qui à son tour a fait un appel à la revalorisation et la sauvegarde de la culture malienne qu’elle voit comme l’un des meilleurs piliers de développement.

Un défilée de modes avec des produits de plusieurs stylistes maliens dont Ikalook.

Témoignant sa fidélité à la culture le conteur Salif Berthé nous a conté  un récit sur la sagesse car l’enseignement et l’éducation en Afrique se faisaient aussi à travers les contes.

Le temps de souffler en musique avec Safi Diabaté, un autre défilé sur les merveilles du bogolan tenue traditionnelle africaine incarnée dans la mode actuelle avec des outils comme le sac, la ceinture et d’autres avec comme créatrice Aïssata Traoré promotrice de la marque « Iparila ».

Le point commun de cette soirée fut l’entrepreneuriat jeune et l’encouragement des jeunes à aller dans ce sens.

La culture perçue comme vecteur essentiel de la vie en société, notamment la cohésion, l’entente, l’union… l’humoriste malien Kanté a fait une prestation remarquée à travers une ballade entre l’humour slam tout en prônant les vertus sacrés des liens du mariage.

Harouna Sacko connu dans le monde de l’évèmentiel sous le nom de Baye Fall et membre de l’association Zabaan EPT, nous a témoigné l’intérêt du groupe en organisant cette soirée de retour aux sources convaincu que la culture est le pilier central de toute société et de l’assurance d’œuvrer  pour l’épanouissement de la jeunesse par l’innovation. La cible été atteinte a-t-il dit car la présence des autorités et d’autres acteurs du développement économique par l’entrepreneuriat et l’emploi des jeunes prouve un certain engagement et un grand optimisme pour le Mali.

La soirée a marqué la présence des respectables ministre Mme N’Diaye Ramatoulaye Diallo et Mme Raky Talla. Elle fut clôturée par le nouveau visage de la kora malienne Sidiki Diabaté qui a émerveillé d’avantage le public.

La Ministre de la culture a encouragé l’initiative en encourageant les organisateurs.

C’est avec un réel enthousiasme et une grande satisfaction que le public est rentré tout en souhaitant assister à une nouvelle édition.

Fama Mademba Sacko

PARTAGER
Article précédentPrès de 7000 biens culturels du Mali se trouvent en France, Diasporaction.fr
Article suivantLes journées culturelles du Mali
MaliCulture est une jeune et nouvelle initiative de Dia Djélimady SACKO, Femme de Lettres, de Culture, Chargée de communication et Ex-professeur de Lettres, consultante en édition. Entreprenante et passionnée de Médias et de Culture, la franco-malienne travaille pour faire de Mali Culture la référence médiatique en matière de vulgarisation des expressions culturelles au Mali. Avec sa petite équipe de stagiaire, qu’elle veut voir grandir, elle entend accompagner les entreprises culturelles dans la diffusion et la valorisation de la culture malienne. Dia est diplômée d’un Master2 de Lettres Recherche et de Science de l’Éducation de l’Université de Toulouse.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here