La première réunion du comité de pilotage pour le lancement des travaux du comité de pilotage du projet Donko NI Maaya.

La Réunion constitutive du comité de pilotage du projet Donko NI Maaya a été présidée par le ministre de la culture Mme N’Diaye Ramatoulaye Diallo et son excellence Monsieur l’Ambassadeur de la république fédérale d’Allemagne, Dietrich Becker dans la salle de conférence du ministère de la culture, ce matin.

0
67

Il était à l’ordre du jour de présenter le projet Donko Ni Maaya dans ses détails ; aspects techniques et financiers et approuver les critères de sélection sur la base desquels les projets soumis dans le cadre des appels à propositions seront évalués. Le projet est le fruit d’une coopération germano-malienne.

Deux millions d’euros est le coût de réalisation du dit projet qui a pour but de contribuer à la prévention des crises et au renforcement de la cohésion sociale à travers la promotion du secteur de la culture. Et de donner un espace de participation au jeune sur des questions sociales à travers la diffusion d’initiatives culturelles. Selon Mme le ministre le projet Donko Ni Maaya est le symbole d’une vision commune, celle de relever le défit du vivre ensemble et de la cohésion sociale dans une société malienne paisible et prospère, enracinée dans ses valeurs culturelles et ouverte au monde.

Selon Mme Magali Moussa, directrice de programme, l’objectif de Donko Ni Maaya est d’offrir des alternatives aux jeunes face aux positions extrémistes et leurs accorder en tant qu’ « agents de changement » un rôle positif et actif dans la participation politique, le renforcement de la cohésion sociale, la lutte contre l’extrémisme violent ainsi que la prévention des crises à travers des formes d’expression culturelle. Elle a mentionné qu’il y’a trois champs d’actions dans le programme, à savoir : soit la production culturelle urbaine, soutient à la diffusion d’initiatives culturelles urbaines, et la construction politique et renforcement institutionnel dans la promotion du secteur de la culture immatérielle.

Ce projet à l’endroit des jeunes prend en compte toutes les dimensions culturelles. Le programme qui sera exécuté via les appels à propositions pour les centres cultuels et les initiatives culturelles s’étend dans toutes les localités de Bamako. Pour le bon déroulement du projet à bon terme et le suivi des progrès, Mme Magali a présenté les comités mis en place, qui sont le comité de pilotage, de sélection, de projet, et de coopération avec le ministère de la culture.

 

Boubacar Sangaré

PARTAGER
Article précédentDOUKOURAW GROUPE: LA PERCUSSION EN FOLIE
MaliCulture est une jeune et nouvelle initiative de Dia Djélimady SACKO, Femme de Lettres, de Culture, Chargée de communication et Ex-professeur de Lettres, consultante en édition. Entreprenante et passionnée de Médias et de Culture, la franco-malienne travaille pour faire de Mali Culture la référence médiatique en matière de vulgarisation des expressions culturelles au Mali. Avec sa petite équipe de stagiaire, qu’elle veut voir grandir, elle entend accompagner les entreprises culturelles dans la diffusion et la valorisation de la culture malienne. Dia est diplômée d’un Master2 de Lettres Recherche et de Science de l’Éducation de l’Université de Toulouse.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here