Les soirées interculturelles des Equations Nomades : Mali-Maroc-France

Les Equations Nomades, un festival interdisciplinaire à destination ds enfants du Mali pour une meilleure cohésion sociale à travers l’art et la culture, s’impose comme un rendez-vous immanquable de l’année.

0
150

 Pour sa troisième édition le ton est donné avec le quatuor de France et Madou Sidiki Diabaté.

Après sa rentrée solennelle les Equations Nomades nées de l’initiative d’acteurs culturels du Mali, du Maroc et de la France invitaient les mélomanes maliens pendant une semaine. Autour de la thématique jeunesse et création artistique contemporaine et l’entrepreunariat culturel, une centaine d’enfants lors de masters class ont profité de compétences avérées en chant, musique classique, dessin, photo pour laisser éclore une sensibilité artistique, voire un futur métier.

Pendant cette édition , nous avons pu profiter de plusieurs grandes soirées.

Ainsi le vendredi 18 janvier le festival Équations Nomades réunissait pour sa 2e soirée autour Madou Sidiki Diabate des artiste : un peintre, une danseuse contemporaine Kwautar Ker, un poète écrivain Bertrand Nguyene Matoko, une poétesse marocaine ont tissés les liens de leur art pour une performance artistique interculturelle et interdisciplinaire.

Ibrahim Ballo, artiste peintre a découvert à la fin du spectacle sa toile Les cœurs tissés autour de la paix « pour avoir la paix il faut avoir des cœurs tissés » Ibrahim Ballo. Pour le jeune peintre qui a offert sa fresque à l’Ambassadeur du Maroc au Mali, il ne peut avoir de paix si les cœurs ne sont pas tissés, animés par cette même idée de paix.

Le thème choisi cette année est « Entrepreneuriat culturel et la création contemporaine : défis majeurs pour la jeunesse « .

Equations Nomades c’est aussi les soirées musicales classiques avec le Quatuor de France, le 17 novembre lors de sa soirée annuelle au Mali dans le cadre de ce même festival, le groupe de musique classique a tenu encore une fois en haleine les amateurs de musique de chambre, les yeux pleins d’étoiles. Le Quatuor rend chaque année à des grands noms du classique. Pour cette édition, Mozart, Antoine Vorgiac et Jacques Lucier étaient à l’honneur. Pour terminer leur carte blanche sur une note festive, les spectateurs invités dans un voyage à travers un medle de musique de films où des airs familiers étaient exécutés.

Pour couronner la boucle une surprise fut dévoilée, l’hymne national du Mali exécuté par le quatuor de France. Une belle preuve d’engagement, nous attendons l’hymne du Maroc l’année prochaine. Le rendez-vous est pris pour la 4e édition.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here