Sira Bintsi: une star est née

La jeune malienne vivant en France, Sira Traoré alias Sira Bintsi s'est produite dans la grande salle du Magic Babemba de Bamako ce vendredi 28 octobre à 23 h. Une salle bondée en un rien temps où les derniers arrivants peinaient à se frayer un chemin. Salle comble le Babemba refusa du monde.

0
262

Figure montante incontestée de la musique malienne et de sa diaspora, Sira Traoré de son nom de scène Sira Bintsi, surfe sur la vague moderne des mélodies métissées. Sur toile de fond de zouk madingue (mélange de sonorité héritée des musiques mandingues et du zouk) Sira a su positionner son répertoire pour conquérir le cœur des mélomanes en quête d’expressions musicales modernes d’un monde artistique en pleine mutation.

Moderne Sira est moderne et dégage quelque chose de frais et originale que son public malien lui a bien rendu.  » le concert m’a fait un grand bien fou. Très original, une jeune artiste qui maîtrise le live, c’est rare. La prochaine fois d’ailleurs le palais des sports par exemple ne sera pas grand pour elle.  Je pense qu’elle aurait pu le remplir ce soir. J’ai adoré son interprétation de sontala que j’attendais depuis le début de la soirée  » dit Tenin Samaké, une mélomane avisée, fondatrice du site Womanager.

Fraîche sa musique l’est, créative parce que Sira à une assise solide celle de puiser dans le répertoire des grands artistes maliens et guinéens, comme Bako Dagnon, grande cantatrice, pour avoir repris Titati, la chanson emblématique et Sekouba Bambino. Auteure de ses chansons, elle se laisse aller à la mélancolie poétique de l’exaltation des sentiments amoureux. Complexe est l’amour, elle s’en fait interprète.

Sur son initiative personnelle et la Team Sira, une équipe managée par Mahamadou Cissé, ont réussi un pari. L’émotion de l’artiste était palpable. La star en naissance a tenu à faire son entrée sur une scène à elle seule pendant plus d’une heure d’un show maitrisé en cohésion avec ses danseurs, aussi venus de France pour l’accompagner. Une naissance artistique étoilée au Mali sur sa terre mère, à qui elle rend un hommage dans son morceau introductif Mali.

Rappelons que les bénéfices générés par ce concert iront à moitié à des orphelins, l’altruisme en prime pour conforter des nécessiteux au-delà de son métier d’artiste, un engagement personnel.

Une bonne chance à cette jeune étoile qui rafraîchit la musique malienne en assumant ses mélanges, pour le meilleur et le bonheur des amateurs de musique métisse.

PARTAGER
Article précédentLes manuscrits de Tombouctou : l’histoire écrite de l’Afrique, Abdoul Salam Hama
MaliCulture est une jeune et nouvelle initiative de Dia Djélimady SACKO, Femme de Lettres, de Culture, Chargée de communication et Ex-professeur de Lettres, consultante en édition. Entreprenante et passionnée de Médias et de Culture, la franco-malienne travaille pour faire de Mali Culture la référence médiatique en matière de vulgarisation des expressions culturelles au Mali. Avec sa petite équipe de stagiaire, qu’elle veut voir grandir, elle entend accompagner les entreprises culturelles dans la diffusion et la valorisation de la culture malienne. Dia est diplômée d’un Master2 de Lettres Recherche et de Science de l’Éducation de l’Université de Toulouse.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here