Soirée Electrafrique Un succès parmi tant d’autre

La 7ème édition de la célébration de la musique électro africaine s’est tenue ce samedi 23 mars à l’espace culturelle Blonba de Bamako.

0
300
Electrafrique est une soirée créée par Dj  Cortega en partenariat avec électrique band un autre groupe de DJ à Nairobi en vue de convaincre le public africain en général et malien en particulier que l’électro musique est un héritage musical également propre à l’Afrique. Electrafrique est un mouvement musical qui vise la promotion de la musique électro africaine à travers le monde. Bon nombre de musique africaine sont des électro à savoir le Kudurru, le
balanin du Mali, le n’dombolo du Congo etc. Le concept de la célébration de cette musique est né à Nairobi et depuis cela prend de l’ampleur puisque depuis sa création elle a pu circuler dans plus de 15 pays de cinq continents avec des partenariats avec de grands festivals tels que Africa new Fest de l’Afrique de l’Est et encore une soirée de musique dédiée à l’africaine qui a lieu tous les étés à New York. C’est lors des soirées comme celles-ci que des styles de musique peu connus du monde comme l’électro musique africaine est promue. Cette soirée a été organisée pour la première fois au Mali en 2014 et dès lors connait un succès car à chaque édition le nombre de participant s’accroit. Selon Tarcil M’balla co-initiatrice de l’évènement cette soirée aurait débuté par de petits show-case organisés par Dj Cortega lors de ses passages à Bamako sur des espaces d’attraction tel des restaurants. C’est à partir de 2014 que ça à commencer à prendre de l’ampleur et depuis c’est de création en création comme l’Exodus, le Fali Fatô et l’année dernière ils ont recréé un espace l’espace hôtel de la gare qui est aujourd’hui assez mythique pour la musique et cette année le choix est tombé sur le complexe culturel Blonba. Un des temps forts de cette soirée a été la prestation du groupe de danse Bamako Vagabond Crew un groupe de jeunes danseurs passionnés. La soirée a enregistré la présence de figure emblématique de la culture au Mali tel que Lassi King Massassy, des structures étrangère implantées au Mali avec la représentation d’un studio photo hommage aux années 70.
Les attentes étant satisfaites par la présence massive de spectateurs qui témoignent un certain intérêt à l’électro-musique africain, Tarcil M’balla a précisé qu’Electrafrique s’agrandira d’avantage dans les jours à venir et que les activités seront multiples puisqu’ils s’intéresseront
à toutes les formes musicales africaines en vue de participer à ce mouvement de valorisation
de cet art du continent à travers le monde. Notons que l’un des objectifs principaux de
l’organisation de cette soirée est de raffiner davantage les talents existants dans le but de participer activement à la promotion de la musique malienne. En attendant la prochaine édition l’équipe d’organisation s’est réjouie de voir en cette partie un véritable succès par la venue massive de spectateurs.
PARTAGER
Article précédentSortie Film Policikè de Toumani S Keita
Article suivantDécouverte : Sur les traces de “Maralinké”, le premier groupe féminin de slam au Mali
MaliCulture est une jeune et nouvelle initiative de Dia Djélimady SACKO, Femme de Lettres, de Culture, Chargée de communication et Ex-professeur de Lettres, consultante en édition. Entreprenante et passionnée de Médias et de Culture, la franco-malienne travaille pour faire de Mali Culture la référence médiatique en matière de vulgarisation des expressions culturelles au Mali. Avec sa petite équipe de stagiaire, qu’elle veut voir grandir, elle entend accompagner les entreprises culturelles dans la diffusion et la valorisation de la culture malienne. Dia est diplômée d’un Master2 de Lettres Recherche et de Science de l’Éducation de l’Université de Toulouse.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here